Thumbnail
 

Nos actualités

Retrouvez l’actualité d'Auris Gestion

Suivez notre actualité

Analyse sur le mandat de gestion de produits structurés monté par Ageas Patrimoine

Les produits structurés constituent un enjeu croissant pour les épargnants, les distributeurs et les sociétés d’assurance-vie :

  • Pour les clients, ils permettent de bénéficier d’un cadre complémentaire d’épargne relativement sécurisée (pas toujours totalement toutefois), au-delà du fonds en euros du contrat, en sachant :
    • que l’accès au fonds en euros est désormais de plus en plus limité par les sociétés d’assurance-vie, celles-ci exigeant souvent 20 à 30 % d’investissement en unités de compte,
    • que les fonds en euros rapportent de moins en moins en raison de la faiblesse des taux obligataires (pour mémoire, l’OAT à 10 ans oscille autour de 0 % en mai 2020),
    • que les compagnies imposent souvent des frais d’entrée sur les versements en euros, alors que le client peut négocier une quasi-absence de frais d’entrée lorsqu’il investit en unités de compte.
  • Pour les distributeurs (soumis à la fois au devoir de conseil et aux obligations réglementaires de la Directive de Distribution d’Assurance), les fonds structurés permettent de proposer un support de diversification à leurs clients dont le niveau de risque est relativement limité (Niveau de risque de l’ordre de 4 sur une échelle allant de 1 au minimum à 7 au maximum).
  • Pour les sociétés d’assurance-vie, les fonds structurés sont des unités de compte. Donc beaucoup moins consommateurs de marge de solvabilité (SCR) que l’investissement dans le fonds en euros.